De mois en mois : septembre 2019

Coucou,

Comme chaque début de mois, je vois retrouve avec mon bilan du mois d’août et l’arrivée du mois de septembre.

Le mois d’aout aura été un mois bien rempli avec quelques jours de vacances, des rdv médiaux qui ont permis de trouver de l’aide thérapeutique mais surtout la préparation de mon projet perso qui arrive dans les prochains jours. De quoi être bien occupée, néanmoins, j’ai beaucoup lu ce mois-ci et cela m’a fait du bien, cela me permettait de me vider la tête lorsque j’avais trop de pensées qui s’accumulaient.

En août, j’ai donc lu :

  • La liste qui a changé ma vie d’Olivia Beirne qui est un coup de cœur. C’est un roman qui m’a beaucoup touchée et émue.
  • Les stagiaires, À durée déterminée et Indéterminés de Samantha Bailly. Une trilogie coup de cœur qui m’a permis de passer d’excellents moments.
  • J’ai relu une fois encore Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven de quoi passer un excellent moment.
  • Et encore d’autres lectures qui m’ont elles aussi permis de passer de très bon moments détente et dont je vous reparle prochainement.

Le mois de Septembre, comme tous les mois de l’année, de nombreux livres sortent, sauf que septembre est un mois de rentrée littéraire donc il y en a encore plus. Je vous propose donc une sélection un peu plus fournie que d’habitude.

C3E0C2B0-EFAE-46A3-9F7A-82F7BB6D70E6.JPG

  • 4 septembre: Le bonheur arrive toujours sur la pointe des pieds de Tiphaine Hadet.

« Camille, jeune femme indépendante, s’apprête à rejoindre le sud de la France pour participer à la réunion familiale annuelle. Malgré les mises en garde de sa concierge, elle a choisi comme moyen de transport le covoiturage et se retrouve bientôt abandonnée sur une aire d’autoroute. Après une nuit entière passée à discuter avec un inconnu, elle n’a qu’une idée en tête, le retrouver. »

20E14F85-D9F9-4192-8EE8-AC2992DFB053

  • 4 septembre: Combien de pas jusqu’à la lune ?

« Dans les années 1920, en Virginie occidentale, Joshua et Joylette habitent une modeste ferme avec leurs quatre enfants, à qui ils transmettent leur curiosité du monde et une dignité teintée de modestie. «Vous êtes aussi bons que n’importe qui dans cette ville, mais vous n’êtes pas meilleurs. », ne cesse de répéter le père. Katherine, la benjamine, passe ses journées à compter. Elle calcule le nombre de pas pour aller à l’école, mesure la hauteur des arbres, se questionne sur la distance qui sépare la Terre de la Lune…Grâce à ses capacités exceptionnelles, elle entre au lycée à 10 ans, puis obtient ses diplômes universitaires à 18. Elle commence ensuite une carrière de professeure, mais c’est un autre avenir qui l’attire…Dans une Amérique où les droits des Noirs et des femmes restent encore à conquérir, elle trace consciencieusement sa route dans l’ingénierie aérospatiale à la NACA puis à la NASA. Et au fil des ans, malgré les réticences d’un milieu masculin marqué par la ségrégation et une forme de misogynie, elle prouve sa légitimité par l’exactitude de ses équations et l’ingéniosité de ses raisonnements. Et c’est à elle qu’en 1962, l’astronaute John Glenn demande de vérifier la justesse des calculs de sa trajectoire avant de partir en orbite autour de la Terre. Sept ans plus tard, on lui confie le calcul de la trajectoire d’Apollo 11. Objectif visé : la Lune. Dans l’ombre des hommes, Katherine fait, à sa manière, également décoller les droits des femmes et des Noirs. »

Je pense que c’est un des livres qui me tentent le plus car il a l’air hyper enrichissant d’un point de vue culturel et historique.

1A0CB93A-4F00-4574-8E1C-2566A9F0B1BA

  • 11 septembre: La stratégie du hérisson de Jane O’Connor.

« Sylvia Penton vit une existence ordinaire, tournée vers son travail dans une université locale. Le week-end, elle aide dans un sanctuaire pour hérissons, un havre de paix qui lui permet d’échapper quelques heures à une sœur qu’elle aime plus que tout, mais dont les tentatives pour lui trouver un petit ami sont étouffantes. Sylvia cache en fait un secret : elle est amoureuse de son patron, le professeur Lomax, depuis des années et attend patiemment qu’il quitte sa femme. Mais lorsqu’une brillante étudiante attire l’attention du professeur, Sylvia voit ses rêves s’envoler et doit prendre des mesures drastiques. Elle a peut-être vécu toute sa vie comme une somnambule, mais les choses sont sur le point de changer, car il est grand temps de sortir de l’hibernation… »

Un roman qui s’annonce feel-good et parfait pour un moment de détente.

151DB6B2-A40A-4D34-9233-1940C42C2C54

  • 11 septembre: La vie à portée de main de Katherine Center.

« Depuis la mort de son mari, Libby vit chez sa mère, une femme autoritaire qui passe son temps à critiquer tout ce qui l’entoure. Quand elle reçoit la lettre de sa tante Jean, Libby entrevoit enfin une issue de secours : un boulot et un toit dans une ferme au fin fond du Texas. Elle saute sur l’occasion et prend la route avec ses deux enfants, dans son minivan plein à craquer. Ce qu’elle découvre sur place dépasse toutes ses espérances. Bien sûr, il y a la joie simple de vivre à la campagne, mais il y a aussi un fermier bourru, sans doute agréable à regarder sous son épaisse barbe, et sa tante excentrique, persuadée de pouvoir dialoguer avec l’au-delà, qui lui réserve bien des surprises. Libby a peut-être enfin trouvé la vie à laquelle elle aspirait depuis toujours. »

Katherine Center est un autrice que j’apprécie énormément, rien que pour le plaisir de lire sa plume, j’ai hâte de découvrir ce nouveau roman.

5A06D837-D460-4457-AB83-BB414F851E3D

  • 17 septembre: Des palmiers dans la neige de Luz Gabas.

« Le titre qui a inspiré le film événement Netflix : Palmeras en la Nieve !

En 1953, Kilian abandonne la neige de la montagne de Huesca pour commencer, avec son frère Jacobo, le voyage vers un territoire inconnu, lointain et exotique, l’île de Fernando Poo (Guinée espagnole). C’est sur cette terre séduisante et éternellement verte, à la ferme de Sampaka, que leur père cultive l’un des meilleurs cacaos du monde. Les jeunes frères découvrent dans cette colonie la légèreté de la vie, loin d’une Espagne rigide et grise. Mais l’un d’eux franchit une ligne interdite en tombant follement amoureux d’une jeune guinéenne. Son amour pour elle transforme la relation des frères, change le cours de leurs vies et est à l’origine d’un secret familial pour la génération future. En 2003, Clarence, fille de Jacobo, guidée par la curiosité de ceux qui veulent connaître leurs origines, se plonge dans le passé de son père et de son oncle et remonte la piste de ce secret familial. »

Un livre qui s’annonce enrichissant.

F561CF2C-AED5-4905-912F-3599E1B43E14

  • 17 septembre: Céleste, la fille de Perline de Jeanne-Marie Sauvage-Avit.

A la Libération, Céleste a 20 ans. Par amour pour Alexander, un soldat américain, elle abandonne tout, choisissant de vivre loin des siens. Mais la vie d’épouse soumise qu’il lui impose ne correspond guère à son tempérament de jeune femme libre.

Un sujet que j’adore publié dans une maison d’édition que j’adore et une plume à découvrir, j’ai hâte.

CD2162FA-8FFA-465F-8157-85EC74A9205C

  • 18 septembre: Skiny Broken Pieces, tome 2 de Tiny Pretty Things de Dhonielle Clayton et Sona Charaipotra.

« June, Bette et Gigi ont tout sacrifié pour la plus prestigieuse école de danse de New York : leur santé, leur corps, leur gentillesse. Tout. Voilà le prix à payer pour être une étoile. C’est leur dernière année. Celle de tous les enjeux ; celle des ultimes sélections pour les compagnies professionnelles. Elles n’ont plus rien à perdre, sont plus déterminées que jamais, et aucune n’est disposée à respecter les règles du jeu. Laquelle remportera cette dernière danse ? »

DFC015F3-9DFD-41E0-B6D8-B0E5048185F4

  • 25 septembre: Tout quitter d’Anaïs Vanel.

« Un jour, j’ai acheté un Berlingo. J’ai mis quelques cartons dans le coffre et je suis partie. J’ai pris la route comme ça. Après ma journée de boulot, comme on part en week-end. J’ai avalé les kilomètres, en écoutant King of the Road, de Roger Miller. Et enfin : les pins, les dunes, les embruns, l’appartement. J’ai éventré les cartons, trouvé mon maillot de bain et je suis allée me jeter dans les vagues. »
Au rythme des saisons et des vagues de la Sud, la grande plage près de laquelle elle vient de s’installer, Anaïs retrouve les souvenirs qui habitent en elle. Devant l’étonnante simplicité des choses, tout quitter signifie la réconciliation avec soi.

Un roman qui a l’air feel-good et très agréable.

75C84F22-9562-4D4B-8245-2361AF46E1CA

  • 25 septembre: Nous étions merveilleuses de Laure Rollier.

« Je donnerais n’importe quoi pour pouvoir attraper par le col la gamine que j’étais et lui expliquer certaines choses.
Je lui dirais de prendre sa sœur dans ses bras plus souvent.
Je lui dirais de ne pas quitter l’homme qu’elle aime pour celui qui lui plaît.
Je lui dirais surtout de ne jamais porter de vert. Jamais. Je ne supporte plus cette couleur depuis que je suis ici.
Et vous, vous lui diriez quoi ? »
L’été de leur dix-huit ans, Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie ont vécu un voyage inoubliable qui a scellé leur amitié pour toujours. Quatorze ans plus tard, les quatre amies décident de mettre leur vie d’adulte, le quotidien et toutes ses contrariétés de côté pour revivre le périple de leur adolescence. Ce qu’elles ignorent, c’est qu‘il sera le plus important de toute leur existence.
Laure Rollier brosse avec humour et une douce nostalgie ces rencontres qui vous vous marquent à tout jamais.

Cela se veut prometteur.

04AE7DEB-465F-430B-87EC-1C14AC27AA01

  • 26 septembre: Des jours et des vies de Gill Paul.

« 2016

Confrontée à l’infidélité de son mari, Kitty Fisher quitte Londres pour se réfugier dans le chalet de son arrière-grand-père, aux États-Unis. Là, sur les rives du lac Akanabee, elle découvre un magnifique bijou qui va lui permettre de révéler un secret de famille longtemps caché…

1914

La Russie est au bord de la rébellion, et la famille impériale, les Romanov, fait face à un futur tout aussi terrifiant qu’incertain. La grande-duchesse Tatiana est tombée amoureuse d’un officier de cavalerie, Dimitri, mais les événements vont mettre à mal leur relation naissante ainsi que leurs vies… »

Un roman qui a l’air très enrichissant d’un point de vue culturel et historique.

Ma petite sélection est terminée, la rentrée littéraire nous propose des ouvrages très prometteurs que j’ai hâte de découvrir. J’en découvrirai surement d’autres en librairie pendant des balades.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me faire vos retours, à me dire quelles ont été vos lectures ? Quels sont les ouvrages qui vous tentent pour le mois de septembre ?

4 commentaires sur “De mois en mois : septembre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :