Chasseurs d’Aurore de Samantha Bailly et Munashichi

Coucou,

Chasseurs d’Aurore de Samantha Bailly et Munashichi est un merveilleux conte que j’ai découvert afin de débuter décembre en beauté et pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur.

Avant de poursuivre cet article, je souhaitais tout d’abord remercier en profondeur Samantha Bailly et les éditions nobi nobi ! grâce à qui j’ai eu la chance de recevoir cet album en Service presse. C’est vraiment une très belle découverte. Je vous laisse découvrir un peu plus mon ressenti dans la suite de cette bullette. En tout cas, si vous chercher des idées de cadeaux de Noel pour des proches, des enfants ou encore vous-même, je vous le conseille sans aucun doute !

nobi nobi ! est une maison d’édition de livres jeunesse spécialisée dans l’univers du Japon que je ne connaissais pas du tout auparavant. À travers la traduction d’albums illustrés japonais, de mangas ou  de la création d’albums originaux inspirés par le Japon , cette maison d’édition souhaite faire découvrir aux enfants le plaisir de la lecture associé à la découverte d’une culture fascinante et envoûtante. J’avoue en toute honnêteté ne connaître que très peu de choses sur l’univers Japonais, sa culture, etc…mais je suis ravie, au travers ce premier album lu de cette maison d’édition, d’avoir eu la chance de voyager un peu à la découverte de cette culture qui a l’air inspirante. Cela me donne envie de me plonger un peu plus dans la découverte de ce pays. En ouvrant cet album je ressens une ligne éditoriale très forte, très qualitative qui montre une exigence flagrante afin d’offrir un moment d’émerveillement aux lecteurs.

Quant à Munashichi, c’est une artiste, illustratrice, graphiste et scénariste japonaise dont je ne connaissais pas du tout l’univers, ce qui était donc une véritable découverte pour moi. Dès les premières illustrations je suis tombée sous le charme de son univers graphique, très développé, avec beaucoup de détails, des jeux de couleurs afin de nous transmettre différentes émotions, différentes atmosphères. C’est vraiment un splendide travail de digital painting que j’admire beaucoup.

Et enfin, Samantha Bailly est une autrice française dont j’ai déjà lu de nombreux romans : Nos âmes jumelles, rebelles et plurielles ; Les stagiaires, À durée déterminée, Indéterminés ; etc… dont j’apprécie tout particulièrement la plume ainsi que toutes les valeurs qu’elle nous partage. J’attendais avec impatience de prendre le temps de me plonger dans cet album graphique afin de la découvrir dans l’univers des mots à travers le conte et non plus à travers les romans. Et je peux vous dire une chose, sa plume m’a une fois de plus complètement envoutée !

Avant de vous en dévoiler un peu plus, je vous laisse découvrir cet univers féérique en lisant le résumé :

« Au cœur de vallons verdoyants, rayonne la lumineuse cité de Coupelune. Mais perché dans un palais au dôme étincelant, le jeune empereur Fen, qui a pourtant tout pour être heureux, dépérit. On le dit atteint de la maladie qui se propage depuis des décennies : la mélancolie. Afin de le guérir, la jeune et courageuse Mune, accompagnée de son acolyte Janus et de son fidèle chat Hélios, va tout faire pour tenter de réussir l’impossible : braver le froid et les dangers du Norvif afin de ramener une aurore boréale, phénomène mystérieux aux pouvoirs merveilleux… ».

Lorsque je suis rentrée chez moi et que j’ai découvert dans ma boite aux lettres cette immense enveloppe, une question m’est tout de suite venue à l’esprit « Comment le facteur a-t-il réussi à faire rentrer ce colis dans ma boîte aux lettres ? » car cet album à un format un peu plus original que de nombreux autres albums, il est plus grand qu’un grand format est même plus grand qu’une BD ! Cela a de quoi surprendre même si j’ai des albums encore plus grands qui font partie des livres lus dans mon enfance. En tout cas, lorsque l’on sort l’album de son emballage, on est tout de suite charmé mais la beauté de celui-ci, il nous annonce tout de suite un voyage dans des contrées lointaines, celle du Grand Nord, de sa féérie, de ces aurores boréales qui m’ont toujours fascinée en photos et que je rêve de voir un jour. En contemplant cet album, j’ai tout de suite ressenti une émotion particulière qui allait pour certitude m’offrir un moment de douceur cocooning bien au chaud sous mon plaid !

Cela n’a pas loupé car cet album est vraiment une merveille ! Nous plongeons dans l’univers magique du conte, celui tellement agréable à cette période de l’année. Nous partons en voyage au fil des mots et des illustrations qui sont vraiment magnifiques et d’un réalisme saisissant.

Dans la ville de Coupelune, certains habitants dont l’empereur Fen, sont atteints d’une mystérieuse mais très sévère maladie : la mélancolie. Le seul remède connu pour en guérir serait de regarder les aurores boréales : phénomène lumineux à la fois magique, rare qui offre des étoiles pleins les yeux à celui qui les contemplent. Ce remède supposé est-il un véritable remède, personne n’en est certain. Néanmoins, une grande chasse est alors lancée dans les terres glaciales du Norvif. Deux enfants vont y participer : Mune, une jeune fille atteinte de la maladie ; Janus, un courageux aventurier accompagnés par Hélios le chat de Mune vont unir leurs forces et braver le froid polaire pour capturer une aurore boréale. Chacun avec des raisons bien différentes mais tout aussi valables. Qui des deux l’aura en premier et surtout comment évolueront leurs liens à tous les deux ? Je n’en dirais pas plus afin de ne pas gâcher le mystère et la magie que nous offre ce conte.

Pour ma part, j’ai vraiment été captivée par la plume de Samantha Bailly qui sait une fois de plus nous offrir mille et une merveilles au fil des mots afin de nous faire voyager avec elle et Munashichi dans le splendide univers graphique que nous offre cet ouvrage.

Au fil de son récit, l’autrice aborde aussi avec nous de nombreux thèmes forts et importants dans notre société : l’amitié, l’amour, l’aventure, le voyage, la découverte, les rêves, l’espoir, la bonté, la sincérité, la générosité, le partage, la passion, le tout avec beaucoup de délicatesse, de volupté, de poésie et de magie. Évidemment, il y a aussi le thème de la mélancolie, de la gestion des émotions mais aussi celui de la prise d’initiative. J’ai aussi ressenti l’évocation de la routine parfois trop présente au sein de nos vies et pour lequel on nous invite au fil de cet album à nous évader.

Les personnages sont attachants, ils croient en leurs rêves, leur envie de vivre et le partage l’un envers l’autre. Ils sont là l’un pour l’autre, sans jugement et avec l’insouciance de leur âme d’enfant que nous devrions tous garder au fil de nos vies.

En fermant ce livre, je me sens bien, apaisée, dans un autre monde, avec une folle envie de voyage à la quête d’aurores boréales.

C’est un album à lire, à conter, à contempler pour ces douces soirées d’hiver, à partager entre petits et grands pour que chacun savoure un moment de bonheur.

Une dernière petit chose avant de clôturer cet article. Samantha Bailly rend ici hommage à sa maman et au fil du récit, j’ai retrouvé ces petits clin d’œil qui font écho à la vie de Samantha notamment les prénoms Mune et Hélios qui dans la vraie vie sont les chats de l’autrice.

J’espère que cette bullette coup de cœur vous aura plu. N’hésitez pas à me faire vos retours ? Me dire si vous connaissez ce conte ou si vous avez envie de le découvrir ?

J’ai aussi une petite question pour vous, quels sont les contes que vous appréciez et avez envie de faire découvrir au plus grand nombre ?

2 réflexions sur “Chasseurs d’Aurore de Samantha Bailly et Munashichi

  1. Ping : Cold Winter Challenge 2019 – Les bullettes colorées

  2. Ping : Chasseurs d’Aurore – Au Bazart des Mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s