Lulu et Nelson de Charlotte Girard, Jean-Marie Omont et Aurélie Neyret

Coucou,

Lulu et Nelson, la nouvelle série d’Aurélie Neyret connue pour la saga « Les carnets de Cerise ». Cette fois-ci, c’est avec Charlotte Girard et Jean-Marie Omont qu’Aurélie Neyret travaille. Cette série qui prendra la forme d’une trilogie mêle intelligemment aventure, convictions et émotions, tout en proposant une dimension pédagogique. Une très belle découverte de ce premier tome dont j’avais très envie de vous parler.

Voici la quatrième de couverture de ce premier tome :

« Printemps 1964, à Naples, en Italie.

Lucia, dix ans, vit au sein d’une troupe de cirque avec son père, Roberto, et affectionne particulièrement son lion, Cyrus. Mais après un terrible incendie qui a tout ravagé, elle décide de surmonter sa tristesse et d’échafauder un plan… Des lions, il y en a en Afrique du sud !
Jamais à court d’idée, elle fugue et embarque à bord d’un cargo, avant d’être rejointe in-extremis par son père.
À leur arrivée à Durban, ils découvrent un pays en proie aux inégalités. Happés par une manifestation malgré eux, Roberto qui tente de défendre Nelson, un jeune garçon noir battu par un policier sans scrupules, se fait arrêter…

Lulu et Nelson que tout tend à séparer se retrouvent unis autour d’un même combat : la quête de la liberté. »

Ce premier tome nous présente Lucia, une jeune fille dont les parents sont dompteurs de fauves. Suite à un terrible incendie tous les lions du cirque meurent, la petite fille est dévastée et décide d’aller en chercher d’autres en Afrique. Là-bas, elle se retrouve en pleine manifestation contre l’apartheid.

C’est ainsi que nous allons découvrir une héroïne qui n’a pas froid aux yeux, déterminée et courageuse. Mais aussi, une amitié naissante dans un pays lointain rongé entre la jeune fille et un jeune garçon que tout sépare mais qui partagent le même rêve de liberté et font front ensemble pour l’atteindre, quels que soient les risques.

L’innocence et l’insouciance de l’enfance confrontés à la réalité d’un monde qui marche sur la tête est une belle idée qu’ont eu les auteurs afin de montrer la folie des êtres humains et la cruauté qui peut exister dans certains peuples. Le faire au travers le regard de ces enfants rend le tout encore plus fort. Hâte de voir ce que les auteurs leur réservent dans la suite de leurs aventures ! On assiste à plusieurs scènes tristes, émouvantes, joyeuses rend le destin de cette petite fille et de ces enfants incroyable. La quête de la liberté est le point central de cette BD et c’est vraiment un sujet important à évoquer avec un jeune public je trouve.

Cette BD nous rappelle que la vie ne prend pas toujours le chemin le plus court pour nous mener là où elle doit nous mener. Elle aime les détours et ceux-ci regorgent souvent d’émotions inconnues, d’expériences inédites, de rencontres magique qui ne montrent qu’une chose, il ne faut jamais rien abandonner dans la vie. Les couleurs des illustrations sont à la fois douces et vives pour donner de la force au récit.

Ce premier tome est dynamique, plein de rebondissements et de moments forts. Les personnages sont déjà très attachants et les planches sont un véritable bonheur pour les yeux. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Lulu et Nelson !

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez passé ? Si vous connaissez cette BD ? Ou si vous avez envie de la découvrir ?

Une réflexion sur “Lulu et Nelson de Charlotte Girard, Jean-Marie Omont et Aurélie Neyret

  1. Ping : Mes lectures du mois de janvier – Les bullettes colorées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s