Mes lectures du mois de Juin

Coucou,

Dans cette bullette, je vous retrouve afin de vous parler de mes lectures du mois de juin. Vous allez le voir, elles n’ont pas été nombreuses car comme je vous l’ai dit dans mon article de mois en mois de juillet, en juin je finissais ma deuxième année d’études donc j’ai préféré moins lire pour centrer mon énergie sur la fin de mes projets de cours mais aussi sur des projets professionnels et d’autres jolies choses.

Pour ceux qui se pose la question car je sais que c’est quelque chose qui revient souvent, ne pas lire ou beaucoup moins lire que d’habitude n’est pas quelque chose qui me pose problème ni quelque chose pour lequel je me mets la pression. En effet, je pars du principe que la littérature est un plaisir mais que si je n’ai pas le temps, pas l’envie ou l’énergie je ne vais pas me forcer. Cela veut aussi dire que ce temps je le mets à profit pour faire d’autres jolies choses qui me font tout autant de bien donc cela ne me pose pas de problème même si des fois cela peut me manquer de lire un peu moins.

Ce mois-ci, je n’ai donc fait que deux lectures mais qui sont toutes deux vous allez le voir, de jolies découvertes.

NPJJ4029

  • La fabrique des poupées d’Elizabeth Macneal.

C’est un roman que j’ai découvert en octobre 2019 sur le compte d’Émilie @bulledop. C’est un roman qui m’a tout de suite intrigué même si ce n’est à la base pas tout à fait l’univers littéraire que j’apprécie.

Dans cet ouvrage nous plongeons un univers où la liberté est une chose précieuse.

Nous sommes en 1850 à Londres. « L’Exposition universelle va bientôt ouvrir ses portes dans le tout nouveau Crystal Palace, et les badauds se pressent pour venir admirer cette merveille. Parmi eux, Iris, modeste employée dans un magasin de poupées, à la beauté mâtinée de difformité, qui rêve de devenir artiste peintre. Et puis il y a Silas, taxidermiste amateur de macabre et de curiosités, désireux d’y exposer ses créatures. Ces deux-là se croisent, et leurs destins en seront à jamais bouleversés. Iris accepte bientôt de poser pour Louis Frost, un jeune peintre préraphaélite. Avec lui, le champ des possibles s’élargit, et le modèle, avide de liberté, découvre peu à peu l’art et l’amour. Mais c’est compter sans Silas, qui rôde non loin de là, tapi dans l’ombre, et n’a qu’une idée : faire sienne celle qui occupe toutes ses pensées, jusqu’à l’obsession… »

Pour premier roman de la part de l’autrice, je l’ai trouvé très réussi. Cet univers avec comme toile de fond, le chantier de l’Exposition universelle puis son ouverture, ainsi que le monde de l’Art mais des sujets forts comme aussi la pauvreté, l’amour, l’amitié, etc.…est vraiment très chouette à découvrir.

J’ai eu un petit coup de cœur pour cet ouvrage. Ce n’est pas mon univers mais l’autrice a su me charmer à travers son écriture fluide qui nous entraine dans une intrigue haletante, nous fait passer par toutes les émotions et ne nous donne qu’une envie tourner les pages encore et encore.

L’autrice a su décrire à la perfection ses décors et j’ai réussi à m’immerger totalement dans cette atmosphère qui ne m’est pourtant pas du tout familier. Les personnages sont originaux. Les lieux sont retranscris avec beaucoup de réalisme, j’ai voyagé dans Londres à l’époque victorienne. Cela change de mon univers littéraire mais j’ai apprécié. J’ai terminé ma lecture avec ce sentiment qui nous envahit lorsqu’on termine une série qu’on adore, une sorte de manque et de « tristesse » de devoir quitter l’histoire et ses personnages.

D’ailleurs, une petite anecdote à laquelle j’ai pensé tout au long de ma lecture, je suis une fan de l’univers cinématographique de Tim Burton et ici, ce roman m’y a beaucoup fait pensé.

C’est un roman que je vous recommande même si vous n’êtes pas les plus grand fan d’ouvrages à suspens, etc…car vous allez forcément être embarqué comme cela a été mon cas.

CF3A5A76-7094-475F-9D8B-5C7A6B375BF3

  • Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi.

Chaque année j’attends l’été avec impatience pour me plonger dans le nouveau roman publié au format poche de Virginie Grimaldi, c’est le genre de roman que j’adore emmener avec moi en vacances. Cette année, je ne l’ai pas lu en vacances mais lors de petites balades en pleine nature, au soleil au bord de la Maine, c’est tout aussi agréable et aussi dans le train lors de mon voyage le temps d’un week-end à Chartres. Je me suis donc quand même évadée un peu avec cet ouvrage. Quand nos souvenirs viendront danser est un roman que j’attendais depuis la sortie en grand format tellement j’en ai entendu du bien et je n’ai pas été déçue.

Dans ce récit, Virginie Grimaldi nous emmène entre passé et présent, dans l’impasse des Colibris et nous livre avec délicatesse et justesse la vie de ses habitants depuis leurs rencontres jusqu’à aujourd’hui. Sous sa plume, le quartier prend vie. Rien que le nom de cette impasse m’avait déjà charmée avant même que je lise tout le roman.

Au fil de notre lecture, on découvre l’euphorie des débuts, la joie de partager avec ses nouveaux voisins, les difficultés de chacun, les rapprochements, les conflits, les retrouvailles, tout ce qui fait la vie d’un petit quartier. En lisant ce texte, j’ai quelques rares souvenirs de mon enfance avec mes parents ou mes grands-parents qui me sont revenus en tête. Je ne souhaite pas trop vous en dire sur cette histoire afin de vous laisser le plaisir de la découvrir si ce n’est pas encore fait. Je suis tombée sous le charme de tous les personnages : les Octogéniaux. J’ai adoré retrouver la plume de Virginie Grimaldi ! J’aimerais bien connaître son secret, comment elle réussit à chaque fois à envouter ses lecteurs avec des histoires touchantes, fortes, émouvantes avec une petite touche d’humour qui rend le tout léger et agréable. Virginie Grimaldi aborde des sujets tellement difficiles comme la maladie, la mort, le temps qui passe avec une très grande justesse, j’admire beaucoup son œuvre. Tout au long de notre lecture nous voyageons au fil des mots à travers les sourires et les émotions. On retrouve l’amitié, l’amour des grands parents, et aussi l’amour du couple.

Ce livre est un coup de cœur que je vous recommande pour lire durant vos vacances ou durant des moments cocooning.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me faire vos retours, me dire si ce sont des ouvrages que vous avez déjà lu ou si vous avez envie de les découvrir ? Ou encore à partager avec moi vos dernières lectures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :