Mamie

Ma jolie mamie,
Je n’avais pas imaginé que tu t’envolerais aussi vite, aussi abruptement et de façon si inhumaine. Je suis profondément touchée par ton envol, tu me manques déjà tellement. Ne pas avoir pu t’embrasser, te serrer dans mes bras me fend le cœur. Ces mots qui me tiennent tant à cœur ne sont pas facile à écrire. Je savais que ce jour arriverait mais je n’étais pas prête.
13 novembre 2020 tu t’es envolée, fichu COVID 19…

Tu en as pourtant vécu des choses, la guerre, la maladie d’Alzheimer, la naissance de tes enfants, de tes petits-enfants, etc.…tu es une femme forte mamie. Fichu virus…
Dans 17 jours nous allions fêter tes 86 printemps, malheureusement ce fichu virus ne nous en a pas laissé le temps. Si seulement ceux qui étaient à tes côtés pour tes derniers instants t’avaient entouré correctement. Je leur en veux profondément de nous avoir voler ces derniers moments.


Aujourd’hui mamie, nous sommes quelques jours après ta dernière envolée. J’avais besoin de prendre le temps, de trouver un peu la paix nécessaire à ces mots qui t’attendent au fond de mon cœur. J’ai pris le temps de me poser, de me laisser aller et je les laisse se libérer. Ces mots ne seront sûrement pas parfait, ne m’en veut pas mais ils sont pour toi, à mon image. En les écrivant, je pense à toi, les larmes ne peuvent s’empêcher de couler mais elles font du bien et elles sont colorées de milliers de souvenirs que l’on a créé.


23 ans de vie, d’amour, de partage que je n’oublierai jamais, ma jolie mamie, ma mamie nounou. Celle qui a toujours pris soin de ses enfants, de ses petits-enfants. Celle qui nous a transmis des valeurs que nous n’oublierons jamais.
Merci pour tous ces jolis moments que nous avons partagé, merci pour tout ce que tu m’as transmis. Je te vois encore devant ton feuilleton avec ton grand bol de thé, tes petits gâteaux, ton chocolat. Je te vois aussi mangeant ta baguette avec tout ton plateau de confiture le matin ou encore ton fromage blanc avec ta crème de marron. Je n’oublierai jamais les moments de cuisine, de pâtisserie, cet amour pour le gâteau de Savoie que tu m’as transmis. Je te vois aussi à mes côtés durant ces longues balades à pied ou aux jardins de l’Évêché où nous avons passé tant de temps.

De toi je ne garde que les jolis souvenirs, les jolis moments de partage. Je n’ai pas assez de mots pour raconter toutes ces années mais sache que je n’ai rien oublié.
Je te vois t’émerveiller devant les papillons, les jolies fleurs, la nature mais aussi les beaux vêtements que tu aimes tant.
Merci de m’avoir transmis ton amour pour le dessin, la création, les papillons, la nature, les jolies fleurs, toutes les petites choses de la vie. 


Dans cette nouvelle vie que tu vas découvrir je te vois créatrice d’une grande maison du mode comme tu le rêvais, je te vois dans une jolie maison avec un immense jardin plein de couleurs, de fleurs, de papillons que tu aimes tant. Dans ce joli paradis sache qu’il y a mon petit ange gardien, mon Bisou, le meilleur garde du corps qu’il soit qui t’attend. Tu vas voir c’est un petit amour qui va bien prendre soin de toi!

Je t’imagine apaisée et je sais que tu seras toujours là pour moi. D’ailleurs, la promesse que tu m’avais fait le jour de mes 18 ans sache que tu l’as tenue, merci d’avoir été à mes côtés jusqu’à mes 23 ans, je ne suis pas mariée mais je suis heureuse, protégée et en sécurité tu n’as pas à t’inquiéter. Je te promets que je vais continuer à vivre, évoluer, grandir, créer, réaliser tous mes rêves et projets. 
Ma jolie mamie, de toi je ne garde que des jolis souvenirs. Je retiendrai toujours les beaux moments avec toi. Envole-toi tranquillement, la tête dans les étoiles. Je t’aimerais toujours, au plus profond de mon cœur ! Tu as eu une belle vie, tu n’as jamais manqué d’amour et tu en as vécu des choses, tu peux être fière de toi, moi je suis fière de toi, fière d’avoir eu une grand-mère aussi exceptionnelle que toi. Merci pour tous ces moments que nous avons partagé, pour tout ce que tu m’as apporté, je t’en serai éternellement reconnaissante.

Il paraît que dans la vie, une grand-mère est une chance, qu’en penses-tu ? Pour moi, une grand-mère est une personne irremplaçable qui nous permet de se fabriquer des souvenirs éternels, de confier des secrets que l’on ne dit pas à nos parents, de connaître nos origines, de découvrir l’histoire de sa famille. Une grand-mère est une femme qui nous transmet ses valeurs. C’est quelqu’un avec qui l’on peut tout partager que ce soit ses peurs ou ses rêves, avec qui l’on peut chanter en chœur, avec qui l’on peut apprendre, rire aux éclats, cuisiner, dessiner, s’émerveiller, se promener, etc… Une grand-mère c’est celle qui nous transmet pleins de jolies choses. Mais le plus grand héritage qu’une grand-mère puisse transmettre à ses petits-enfants est le souvenir de son amour. Merci pour tout !  Je vais bien prendre soin de papa ne t’inquiète pas. 
Merci mamie pour tous ces moments de vies partagés, pour ces souvenirs gravés pour l’éternité. Sache que je ne t’oublierai jamais. Je t’aime mamie.
Ces mots, ce sont ceux que tu garderas toujours avec toi afin que je reste toujours à tes côtés. Dans cette enveloppe qui s’envolera avec toi se trouve aussi : des petits mots de la famille, de ceux qui t’aiment, des photos mais aussi un petit sachet de thé pour parfumer et parce que tu l’aurais adoré. Je tenais à ce que l’on te fasse tous ensemble ce joli cadeau pour rester à tes côtés pour l’éternité.

Pleins de bisous Mamie, de câlins, je t’aime et n’oublie pas, je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai…
Marine

Ps : À toi qui lis cette bullette, j’avais dit que je ferais une pause, c’est toujours le cas mais parfois dans la vie il y a des choses que l’on ne prévoit pas, auxquelles on ne s’attend pas. J’avais vraiment besoin de publier ces mots que je lui ai adressé ici afin qu’ils puissent s’envoler à ces côtés.

6 réflexions sur “Mamie

  1. Mes condoléances.
    Je comprends ta peine. J’ai perdu ma mamie cet été. Elle n’est pas décédée du covid, mais d’un cancer en phase terminale qui a été détectée trop tard. J’ai pu la voir une semaine avant « son envol » comme tu dis, mais les visites étaient tellement limitées que j’en avais la rage. Qu’on limite à l’hôpital pour x raisons, soit. Mais pas dans un établissement pour les personnes en fin de vie 😦

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Ne m’oublie pas, Alix Garin – Les bullettes colorées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s